FANDOM


Les hommes paieront pour les dieux qui m'ont enfermés pendant ces siècles. Je traquerai jusqu'au dernier d'entre eux, et vous m'aiderez dans cette tâche, vous que j'ai créés à partir du sang de mes ennemis. Vous, les Infernaux !!! À compter d'aujourd'hui, la fin du monde commence !!!

— Anathos, aux Infernaux

Anathos est un un dieu maléfique et infâme. Il a participé à la création des pierres divines, à l'origine d'Astria et d'Alysia, aux côtés de huit autres dieux. Ayant détruit Alysia première du nom, il a été enfermé par les autres dieux dans la Porteuse, une véritable prison vivante. Il s'en est sorti faisant de l'Elfe élémentaire Shimy sa future réincarnation, en lui offrant sa marque. Cependant, c'est dans le corps du Légendaire Danaël qu'il se réincarnera. Il est le créateur des Infernaux, des Vulturs et du Castlewar. C'est le père d’Éternity, et un grand ennemi du Gardien, d'Élysio, Darkhell et des Légendaires.

Il est l'antagoniste principal du cycle du même nom. Il apparaît dans le tome 4 des Origines, et dans les tomes 9 (en flashback), 10, 11 et 12 de la série principale. Puis, il réapparaît en flashback dans les tomes 16, 18 et 19.

Description Modifier

Personnalité Modifier

Comme on peut s’attendre d’un dieu du mal, Anathos est un pur méchant. Il surpasse dans la malveillance tous les autres méchants de la série (qui sont tous horribles à leur manière), et, contrairement à beaucoup d’autres, il n’a aucune volonté de rédemption ni même de ressort comique. En contraste froid avec son hôte noble et désintéressé, Anathos est cruel, impitoyable, violent, sadique, égoïste et haineux. Il aime se battre et apprécie la hargne des Légendaires à vouloir récupérer leur ami Danaël. Il se délecte aussi de la souffrance de ses victimes, comme en témoignent les sourires vicieux et les railleries qu’il manifeste lors de la torture infligée à autrui, au lieu de la sévère indifférence qu’il est capable de montrer dans de nombreuses situations.

Anathos se soucie uniquement de son intérêt, il méprise les autres dieux et leurs créations, au point qu’il a décidé de détruire Alysia première du nom, dans le simple but de tester l’ampleur des pouvoirs des Pierres Divines.

Pour lui, les sentiments ne sont que des outils qu’il peut utiliser, y compris ceux de ses disciples, allant jusqu’à dire à Dark-Jadina qu’il l’aime avant de la tuer froidement, parce qu’elle est en trop mauvais état pour pouvoir lui servir.

Il ne peut pas supporter de se faire humilier (en combat notamment) et si cela se produit, il entre dans une fureur bouillonnante, même si cela ne nuit pas à sa capacité de jugement.

Anathos est extrêmement confiant dans ses capacités. Il sait que personne ne peut le surpasser dans le combat et que, s’il trouverait sa correspondance, seul un autre dieu pourrait le tuer. Pourtant, il apprécie les bons défis, vu qu’il a accepté le combat contre les Légendaires lorsqu’ils lui ont proposé la plus belle bataille qu’Alysia ait jamais vu. Il est aussi très intelligent, et peut tirer des conclusions à partir de très peu d'indices.

Apparence physique Modifier

Anathos, dans sa forme divine (« originelle »), est grand, a la peau rouge et blanche. Sur son torse, sa marque (deux arcs de cercle bleu et rouge) apparaît. Ses yeux sont noirs avec des pupilles jaune brillant et il a une marque lumineuse au centre du front. Il possède deux paires de grandes cornes rouges et des cornes plus petites à divers endroits de son corps. Sur ses épaules, des lames en sortent. Il porte souvent une sorte de jupe aux reflets métalliques.

Anthosvraieforme

La véritable forme d'Anathos

L’âme d’Anathos est une masse sombre et ténébreuse, aux yeux brillants, à la forme s’apparentant à la tête qu’il a dans son corps physique.

Réincarné en Danaël, son apparence physique est globalement celle du Légendaire (cheveux blonds, taille, traits du visage, stature) mais il a aussi des traits rappelant son corps d’origine : peau rouge et blanche, lames sur les épaules, cornes sur la tête, yeux noirs avec pupilles jaunes. 

Capacités Modifier

Tous comme les autres dieux, Anathos possède des pouvoirs hors-normes, en particulier des pouvoirs destructeurs : il peut produire des rayons de feu surpuissants ("souffle du diable"), se créer des armes comme bon lui semble, concentrer sa force en des sphères d’énergies capables d’annihiler un monde. Il peut aussi voler.

Souffledudiable

Le souffle du diable d'Anathos

Il peut aussi créer la vie à partir de cadavres ou de restes : il a créé les Infernaux à l’aide du sang des Légendaires et ses Vulturs à partir des cadavres de ses premières victimes. Il s’est aussi créé une forteresse vivante, le Castlewar, véritable montagne mouvante ayant un pouvoir de destruction sans commune mesure. Il est aussi capable de créer des bacilles infectieux comme en témoigne la peste d’Anathos, créée pour décimer les villages qui ne valaient pas la peine qu’il se déplace pour eux. Ses capacités physiques en elle-même sont aussi hors-normes : il est extrêmement rapide, très agile, d’une force physique sans égal.

Histoire Modifier

Avant Jovénia Modifier

Ère des dieux Modifier

Mastergod

Les neufs dieux créateurs. Parmi eux, Anathos, Misery, Aube et Crépuscule.

Avec huit autre dieux, Anathos participe à la création d'Alysia, à l'aide des six pierres divines. Alors que ses pairs vivent en paix avec les habitants de la planète, Anathos souhaite prendre l'ascendant sur les dieux et devenir un être suprême, régnant sur l'univers entier, autrement dit, un "mastergod" (littéralement, maître-dieu). Anathos s'empare des six pierres divines, et est à deux doigts d'obtenir la puissance qu'il désire en les fusionnant pour former une arme à la puissance sans limite. Avec celle-ci, il détruit Alysia, sous les yeux des autres dieux, totalement impuissants.
Destructionalysia

Cependant, les pierres sont trop instables et leur maître ne peut contenir très longtemps leur formidable énergie destructrice : la moitié de la galaxie est détruite avec le corps physique d’Anathos. Par contre, son âme survit au terrible cataclysme. Les dieux, pour éviter qu’une telle chose ne se reproduise, créent trois créatures magiques aux missions distinctes : le Kréa-Kaos, pour manipuler les pierres sans risque et modeler une nouvelle Alysia, le Gardien, pour veiller sur les pierres en attendant le retour des dieux et la Porteuse, véritable prison vivante qui retient l’essence d’Anathos dans son corps.

Le fils d’Anathos, Éternity, est enfermé sur Alysia par le dieu Misery, peut-être pour avoir aidé son père dans son larcin. La Porteuse est enfermée sur un temple isolé, dans la région d’Alysia que l’on nomme les plaines déchirées. Anathos, au fil des années, essaie de prendre possession de son hôte, tel un cancer grandissant.

IIIème millénaire avant l'Accident Jovénia Modifier

Au royaume de Larbos, un écrivain, Rokamadoor, écrit l’Alystory, un livre relatant tous les événements passés, présents et futurs d’Alysia. Il prédit que la fin du monde arrivera avec le retour d’Anathos.

12 ans avant l'Accident Jovénia Modifier

PrisonAnathos

Kalandre rend visite à Anathos

Après des siècles, Anathos a réussi à prendre possession de la Porteuse. Cependant, il n'est pas encore capable de contrôler son corps. Un jour, une femme rend visite à Anathos, accompagnée d’un puissant garde du corps. Au départ, Anathos tente de l’intimider, mais cela n’impressionne pas les visiteurs. La femme révèle son visage en lui expliquant qu’il pourrait bientôt se réincarner sur Alysia. Pour cela, il devra s’infiltrer dans le temple de Karys, lieu sacré pour les Elfes élémentaires venant passer leur Karysal : c’est ici qu’ils rencontrent un esprit élémentaire et reçoivent la marque de ce dernier.

4 ans avant l'Accident Jovénia Modifier

Anathosmarque

Anathos se présente à Shimy lors de sa Karysal

Ainsi, lorsque la jeune Elfe Shimy vient dans le temple, elle se prépare à accepter la marque d’un esprit, mais l’esprit d’Anathos surgit : les esprits élémentaires fuient tous, et Anathos propose alors à Shimy la toute puissance si elle accepte sa marque. Elle accepte, donnant ainsi à Anathos la future possibilité de se réincarner, lorsqu’il aura repris des forces. Shimy sera par la suite capable de contrôler les quatre éléments, chose quasi-unique chez les Elfes élémentaires : il est probable que la marque d’Anathos ait aidé Shimy pour cela.

Après Jovénia Modifier

Avant le tome 9 Modifier

Anathos réussit à prendre pleinement le contrôle de la Porteuse. Le Gardien, sentant le retour d’Anathos proche, décide de recruter des guerriers capables de le contrer : Élysio et Darkhell, qui ont pour but de tuer la personne possédant la marque d’Anathos. Mais celui-ci a jeté un voile sur Alysia, empêchant le Gardien de la localiser et de savoir qui elle est. Ainsi, Élysio et Darkhell se battent à plusieurs reprises contre Anathos.

Tome 9 Modifier

Les Légendaires, prévenus par Ténébris, la fille de Darkhell, de la menace d’Anathos, se mettent à la recherche de l’Alystory pour savoir qui deviendra la réincarnation d’Anathos. Ils découvrent que c’est Shimy.

Tome 10 Modifier

Anathos surgit lorsque les Légendaires sont en pleine mer pour s’emparer du corps de Shimy. Mais Danaël, leader des Légendaires, propose au dieu d’attendre 24 heures, le temps aux Légendaires de se préparer et de trouver un lieu pour se battre : il lui propose le plus grand combat contre les plus grands héros d’Alysia. Le dieu accepte et repart sans posséder Shimy, même si cette dernière a subi les effets de cette tentative de possession : ses cheveux sont devenus blancs.
Anathoscontrole
Un jour plus tard, alors que les Légendaires sont sur l’île d’Erghyr, Anathos surgit et le combat commence : il fait face aux Légendaires Danaël et Gryfenfer, tandis que Razzia, Shimy, Jadina et Ténébris quittent la zone de combat. Anathos domine le combat, même s’il se fait finalement couper un bras puis décapiter par Danaël (en ayant tout de même eu l’occasion de les blesser gravement). Anathos est obligé de passer au plan B : prendre le contrôle de Danaël, via la clé elfique que Shimy avait donné à celui-ci et qui porte la marque du dieu maléfique.
AnathosvsGryf

C’est à ce moment que les autres Légendaires arrivent, et Jadina assiste, impuissante, à la transformation de son chevalier : alors qu’ils ont un dernier contact, Anathos finit de prendre possession de son hôte et se créé instantanément une épée avec laquelle il transperce Jadina. Les autres Légendaires répliquent, sauf Ténébris. Shimy se fait couper les yeux, Razzia perd son bras droit et Gryf se fait lacérer le torse par l’épée démoniaque (qui laisse au passage un éclat de métal près du cœur du Jaguarian).

Alors qu’Anathos propose à Ténébris de le rejoindre pour diriger ses futures armées, Élysio et Darkhell surgissent et permettent l’évacuation des Légendaires en créant un portail. Les deux sorciers fusionnent ensuite et un combat s’engage. Cependant, les opposants sont à puissance égale, même si Anathos gagne le combat par tricherie.

AnathosvsDarkhellysio

Ensuite, Anathos s’occupe de détruire Klashinga, le château du Gardien (tuant celui-ci au passage), en orbite autour d’Alysia, à l’aide d’un rayon de feu surpuissant. Puis, à partir du sang des Légendaires, il créé les Infernaux, des doubles maléfiques des héros : Dark-Jadina, Dark-Gryf, Dark-Razzia et Dark-Shimy. Il créé aussi une forteresse vivante à partir d’une montagne forestière, le Castlewar. Il commence sa conquête du monde. L’épée d’or de Danaël est entreposée dans la salle du trône du Castlewar.

Findumonde

Entre les tomes 10 et 11 Modifier

Anathos détruit ville par ville Alysia, avec son Castlewar, durant près de deux ans, période durant laquelle il rase de nombreuses capitales. Pour les villages qui ne méritent pas son attention, il créé une peste magique qui décime de nombreux villages par le monde. Avec les cadavres de ses premières victimes, il s’est doté d'une armée de monstres humanoïdes volants, les Vulturs. Cette période dure près de deux ans, deux années durant lesquelles les habitants d’Alysia résistent du mieux qu’ils peuvent. De nombreuses batailles ont lieu.

Tome 11 Modifier

Le Castlewar d’Anathos se dirige en direction d’un canyon, celui de Gold-Orac. Il est bien au courant que là-bas, il trouvera des opposants qui lui tendront un piège. Il est confiant, car il pense que son armée de Vulturs sera suffisante pour en venir à bout. Alors qu’il discute de cela avec Dark-Jadina, une femme, adulte, les interrompt : elle annonce au dieu maléfique qu’il doit affronter les Légendaires en personne pour réduire à néant la dernière lueur d’espoir que les Alysiens portent en eux.
Anathosguerre

Le Castlewar d'Anathos détruisant une ville

Lorsque les Légendaires arrivent à bord du Castlewar, Anathos est sur son balcon et les attends : ensuite, il les fait tomber de leur passerelle de pierre, puis ordonne à ses Infernaux d’aller s’en occuper. Dark-Jadina mène Jadina devant Anathos. Celle-ci attaque, mais d’un simple mouvement du doigt il brise tous les os de son bras. Il ne désire par tuer Jadina immédiatement, seulement jouer avec elle. Ensuite, il lui montre les Légendaires en train de se faire démolir par les Infernaux un à un.

Dark-Jadina lance une décharge d’énergie à Jadina, qui l’arrête avec la main, et, d’un mouvement de bras, ressoude ses os. Anathos demande alors s’il a bien affaire à Jadina, ce à quoi la Légendaire réplique en se transformant, acquérant une formidable énergie destructrice et équipée d’armes de jade.

Tome 12 Modifier

AnathosDarkJadina

Dark-Jadina tente de tuer Jadina, mais se fait blesser lourdement par les armes de cette dernière. L’Infernale s’approche de son maître, et lui demande pardon pour s’être fait vaincre aussi rapidement. Il lui dit qu’elle est pardonnée… Avant de la tuer froidement dans une attaque visant aussi Jadina, attaque blessant sévèrement la Légendaire. Il s’apprête à la tuer quand Dark-Shimy arrive, annonçant avoir tué Shimy… Et attaque Anathos. Il comprend très vite qu’il n’a pas affaire à son Infernale elfique, et l’attaque. Mais ses flammes sont parées, car l’usurpatrice n’est autre que Shimy. Anathos apprend donc que Dark-Shimy a été vaincue. Puis, l’instant d’après, Razzia et Gryf rejoignent le combat. Le dieu maléfique est ulcéré de voir que les Légendaires ont tous triomphé de leurs doubles maléfiques.

Ensuite, alors que le Castlewar a enfin pénétré dans le canyon, la coalition, composée des armées d’Alysia (les Faucons d’Argent et Sabledoray), ainsi que des Elfes, des Piranhis et des Fabuleux, attaque et bouche les sorties du lieu. Des portails elfiques sont ouverts, inondant le canyon et permettant à la flotte elfique d’arriver. Une immense bataille s’engage alors entre la coalition et les armées d’Anathos.

Anathossphere

Anathos s'apprête à détruire le monde

S’ensuit un combat d’Anathos contre les Légendaires, où Gryf arrive à frapper le dieu dans le dos, puis Shimy l’attaque avec ses propres flammes, tandis que Razzia protège l’Elfe en parant avec son bras-démon Amy. Puis finalement, Jadina arrive par derrière et plaque le dieu contre elle, et libère tout sa puissance magique d’un coup : cela détruit le sommet du château du Castlewar, tue Jadina et Anathos. Tous les Vulturs tombent, morts.

AnathosvsKalandre

Kalandre arrête Anathos

Alors que les Légendaires s’approchent du corps de Jadina, Anathos surgit des décombres et décide d’en finir une bonne fois pour toute : il créé une immense sphère d’énergie qu’il s’apprête à abattre pour détruire le monde. Alors que tout semble perdu, la femme adulte surgit, saisit Anathos par le bras, et absorbe ses pouvoirs : celui-ci ne peut donc plus conserver son apparence démoniaque, retrouvant ainsi l’apparence de Danaël, et détruisant la sphère d’énergie.

Alors que Jadina (qui n'était pas morte non plus) se précipite près de Danaël, elle est arrêtée par la femme qui lui annonce que ce n’est pas Danaël auquel elle a affaire mais bien Anathos. Jadina le comprends bien, et se retrouve donc obligée de tuer Anathos avec son seul point faible : l’épée d’or de Danaël (le sang de Danaël, le sang d’Anathos). C’est ainsi que prend fin la Grande Bataille d’Alysia, et que finit la plus grande période sombre qu’elle ait jamais connu. 

JadinatueAnathos

Jadina tue Anathos

Tome 16 Modifier

Éternity, fils d’Anathos, est libéré puis tué par les Légendaires, mettant fin à la lignée des dieux maléfiques sur Alysia.

Cycle World Without Modifier

Dans World Without, Anathos a été vaincu par Artémus Del Conquisador, et les restes de son épée font partie des trésors d’Artémus, dérobés par les Fabuleux.

Apparitions Modifier

Notes Modifier

  • Le nom "Anathos" est une référence au nom du dieu grec de la mort Thanatos.
  • Il semblerait qu'Anathos n'ait jamais eu l'intention de délivrer son fils Éternity de sa prison séculaire.
  • A plusieurs reprises, Anathos mentionne ses soldats comme étant un groupe différent de celui des Vulturs : ainsi, Anathos avait donc deux armées, celles des Vulturs, mais aussi une autre composée de soldats, que l’on a jamais vu.
  • La prophétie de la fin du monde par le dieu Anathos est prononcée par Kalandre : Lorsque le sang nouveau, la bête réveillée, les yeux clos et le bras du démon s'opposeront à l'âme pervertie, le glas sonnera pour Alysia.
  • La phrase d'Anathos, "Seul un dieu peut tuer un dieu", n'est pas à prendre au sens littéral. Il suffit simplement d'une puissance suffisamment importante pour pouvoir venir à bout d'un dieu. C'est le cas de Jadina, dans le tome 16 : forte de la puissance magique héritée de Gaméra, elle a en plus en elle l'énergie résiduelle d'Éternity. Tout cela combiné explique comment elle a pu tuer le fils d'Anathos.

Galerie Modifier

Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA .